Créer un site internet

Automne : Déroulement de la reconstruction

Notre équipe népalaise de "supervisors" ou chefs de chantier

Sur place nous avons trois chefs de chantier que nous avons formés en Octobre 2015 au moment de la construction de la maison modèle,

Nous avons commencé par la phase d'apprentissage avec la construction de la maison modèle en Octobre; il s'agit de la maison d'une vieille dame dont le mari a été tué par un éboulement au moment du séisme.

C'est une petite maison de 17 m² au sol sur deux niveaux, que nous avons reconstruite en 9 jours avec une équipe d'une dizaine de personnes: trois bénévoles français , les supervisors en formation, le menuisier du village et d'autres travailleurs plus l'aide des femmes pour aller cueillir l'herbe et ramener la terre argileuse pour le torchis.

Cette petite maison a coûté 460€ de matériaux achetés: 5 poutres, une vingtaine de chevrons, des tôles ondulées, de la tôle lisse pour le faitage, une plaque de polyester pour le vitrage des fenêtres, des clous, de l'huile de vidange. Nous avons pu réutiliser beaucoup de bois de récupération sur la maison écroulée et celà a beaucoup diminué le coût des matériaux.

Les salaires des travailleurs népalais, hommes et femmes se sont élevés à 1100€ à raison de 10€ de salaire journalier par personne.

Soit un coût global de 1560€ pour cette petite maison , en sachant que dans beaucoup de cas, on ne peut pas récupérer autant de bois pour reconstruire.

 

Au mois de Février, nos trois supervisors ont construit une grande maison de 42 m² au sol sur deux niveaux, une surfac habitable totale de 90 m².

Ils ont utilisé la technique d 'ossature bois avec remplissage en torchis et bambous. Ils ont mis des contreventements , qui sont ces pièces de bois en diagonale qui rigidifient le batiment et lui permettent de résister aux séismes et au fortes bourrasques de vent.

L'aspect antisismique du bâtiment vient à la fois de la légèreté de la structure et du remplissage des murs: les matériaux les plus lourds sont limités au bas: pierres liées à l'argile sur la base du mur, avec double chainage en bois, puis en montant on trouve le torchis terre /paille,moins lourd et à l'étage, de plus en plus léger, un habillage en bambous, qui permet l'aération du grenier avec un bel effet décoratif très apprécié des villageois.

Cette grande maison pour une grande famille a coûté environ 4000€ ( salaires et matériaux) car il a fallu faire couper beaucoup de bois, poutres, chevrons, planches, et le blocus qui a sévi depuis la fin de l'été a renchéri le prix des tôles pour la toiture.

Certains matériaux manquent encore comme les plaques transparentes pour les fenêtres.

Andre, Lill et Chamsing ont mélangé la technique que nous leur avons apprise avec leur technique traditionelle , tout en respectant les règles antisismiques impératives.

Ils ont ainsi abouti à une très belle architecture qui plait beaucoup aux villageois, cette dernière maison étant devenue un lieu d'attraction, de rassemblement et de discussion sur les techniques de reconstruction pour les habitants du village.

Beaucoup de villageois pauvres qui n'ont pas encore pu reconstruire, viennent trouver nos supervisors pour demander de l'aide pour leur maison.

Nous avons maintenant besoin de finances pour pouvoir répondre à la forte demande déclenchée par le succès de ces deux modèles de démonstration 

 

 

Voici la maison presque terminée, avec plaques transparentes pour éclairer le grenier et récupération d'une fenêtre ancienne en bois ouvragé, incorporée dans la paroi en torchis.

 

 

 

Ajouter un commentaire

Anti-spam